Obsidienne arc en ciel

Obsidienne du Mexique,

une aventure personnelle

 2011  c’est la découverte de l’obsidienne arc en ciel et la rencontre avec les artisans. 
Ou peut-être que l’aventure avait déja commencé en 1994, lors de ma découverte du Mexique, partie pour quelques mois j’y resterai 20 ans. Un pays magique.

A mon arrivée au Mexique, je commence à travailler avec des artisans, dans le domaine des copies précolombiennes et je découvre leurs conditions de travail, la difficulté de vendre leur production à des prix et dans des conditions décentes alors j’ouvre une boutique et puis une autre, offrant aux artisans des conditions plus justes et plus aimables. 
Mais cela reste limité; alors au sein d’une ong Mexicaine, je développe un projet d’une centrale de commerce équitable avec des femmes indigènes organisées en coopératives, le projet fonctionne mais dépend en grande partie de financements de l’ong.

En 2011 je rencontre l’obsidienne par hasard et une nouvelle aventure commence avec toujours cette même inquiétude, créer des filières qui donnent aux producteurs leur place avec des prix non marchandés et même améliorés quand cela est possible (qu’est ce que un prix juste dans un pays pauvre).

“Obsidienne du Mexique” est née, exportatrice (je vis alors au Mexique) grossiste en obsidienne spécialisée en arc en ciel.  J'ai une 1 seule commande la première année, peut être deux la seconde. Il me faudra des années pour convaincre en Europe, principalement en France, que la très belle obsidienne arc en ciel existe. C'est à ce moment que j'ouvre une page facebook pour publier mes photos n'ayant pas les moyens de faire des salons internationaux.

A cette époque la belle obsidienne était très peu connue, certains pensaient même que mes photos étaient truquée. L'obsidienne Manta huichol était elle totalement inconnue.

En 2014 je décide de rentrer en France et le défis est plus grand encore puisqu’il s’agit de maintenir les mêmes príncipes sur cette filière à l’internationale une filière basée sur une meilleure répartition des marges, sur le financement des commandes ( de 50 à 100%), … tout en créant une entreprise qui soit rentable.

Pari gagné, très humblement, je travaille seule et n'importe que de petites quantités mais c’est une grande victoire personnelle, cela n’a rien à voir avec de l’humanitaire; c’est simplement rééquilibrer les relations et le résultat ce sont des pierres magnifiques, les artisans travaillent avec plaisir et me proposent des qualités de pierre de plus en plus belles.

Catherine Gilbert